Contact flosalagnac@free.fr 06 87 56 50 07

Florence Salagnac, une sculptrice à la ferme

Comments (0) Dans la presse

Après six années d’étude aux Beaux-arts, Florence Salagnac possède l’art de transcender ce marbre dont Rodin disait ciseler « Tout ce dont il n’avait pas besoin ».

Celle qui rêvait d’être sorcière à l’âge de cinq ans, c’est vers quinze ans qu’elle délaissa la baguette magique pour utiliser ses dons personnels. Étonnante précocité artistique qui l’a d’abord dirigée vers le dessin, puis la peinture pour intégrer l’atelier Coutelle qui confirmera son talent de sculpteur et son génie qui la guidera sans relâche dans la justesse des courbes et des lignes. C’est nichée dans la ferme de la famille Vanhalst, à Houdan, que cette artiste à la renommée internationale trouve son inspiration.

« Mon travail est essentiellement axé sur l’espace-temps et les ondes de forme », explique-t-elle, « le cadre de cette ferme est propice à l’envol créatif et l’imagination fonctionne alors à toute vitesse ». Florence Salagnac taille et sculpte du granit, du marbre de Carare ou de Bourgogne racontant ainsi des histoires à travers la pierre. Dans le monde où l’art prend des arts éphémères, Florence impose ses oeuvres fortes, puissantes et sensuelles. À travers son réalisme, elle excelle dans la pureté des contours et dans l’élégance des formes et des expressions. Elle affirme que dans chaque bloc de marbre, il y a une âme. La pureté de la ligne, le mouvement, le mélange des matières sont sa signature. Néanmoins, sa quête artistique évolue continuellement vers une certaine modernité. Une ronde, une valse, les oeuvres de Florence sont autant d’invitations au toucher. Son art et sa grâce portent la séduction et l’épanouissement des sens donnant à la ferme Vanhalst, une dimension métaphysique.

Pratique. Florence Salagnac donne des cours les mercredis et les jeudis dans son atelier et showroom du 18 rue des Quatre-Tilleuls, à Houdan. Renseignements sur le site internet : www.florencesalagnac.com

Guy Lebas

Source : L’Echo républicain, Rambouillet, vendredi 12 mai 2017, p. 28

Comments are closed.